Les services en ligne Microsoft victimes d’une DDoS

APTFilter AVGNews CERT-LatestNews FSecureNews KasperskyNews Malware McAfeeNews Security News SocialEngineering SophosNews SymantecNews ThreatsActivists ThreatsCybercrime ThreatsEconomic ThreatsStrategic TrendMicroNews Uncategorized VulnerabilitiesAdobe VulnerabilitiesAll VulnerabilitiesApple VulnerabilitiesApplications VulnerabilitiesCisco VulnerabilitiesCrypto VulnerabilitiesDBMS VulnerabilitiesFirmware VulnerabilitiesGoogle VulnerabilitiesHardware VulnerabilitiesLinux VulnerabilitiesMicrosoft VulnerabilitiesMozilla VulnerabilitiesNetwork VulnerabilitiesOS VulnerabilitiesVMWare VulnerabilitiesVOIP

Depuis 10h  ce matin, Skype, Outlook, le portail Azure ou encore Office 365 rencontrent des difficultés. Après la panne de Skype du 19 juin, un collectif de hackers revendiquait une attaque contre Microsoft. Peut-être ont-ils récidivé.

Rebelote ! Une semaine après une première panne touchant l’Europe et les Etats-Unis, Skype est de nouveau à terre. Cette fois-ci, les USA sont épargnés mais l’Europe et la Russie subissent la panne de plein fouet. Impossible de recevoir des messages ou de passer des appels, sinon par intermittence pour les plus chanceux.

 

Mais le problème toucherait beaucoup plus de services en ligne de Microsoft. Outlook, Azure ou encore Office 365 rencontrent tous des difficultés depuis ce matin 10h (heure de Paris). Alors que nous écrivons ces lignes, Microsoft a gardé le silence et sur les réseaux sociaux et sur ses différents blogs Support. Certains sur Twitter s’interrogent sur une possible attaque DDoS visant les serveurs de Redmond.

Attaque ou simple problème technique ?

Ce qui pourrait éclairer la première panne de Skype la semaine dernière… Le 19 juin, une importante panne du service de VoIP affectait des millions d’utilisateurs, principalement en Europe et aux Etats-Unis. Interruption totale du service pour certains, ralentissements pour d’autres… Le problème a progressivement été résolu dans la journée du 20 juin, pour une reprise totale du service le lendemain.

Microsoft a expliqué être au courant de l’incident mais n’en a à aucun moment expliqué les causes. Dans la foulée, un groupe de hackers se faisant appeler « CyberTeam » assurait sur Twitter être à l’origine de la panne, par le biais probable d’une attaque par déni de service distribué et annonçait sa prochaine cible : Steam. Mais rien ne permettait d’étayer leurs revendications.

Inscription gratuite à la newsletter de L’Informaticien.

http://www.linformaticien.com/actualites/id/44384/les-services-en-ligne-microsoft-victimes-d-une-ddos.aspx